Mobilisation générale pour les associations :

Alors que depuis décembre, le monde associatif connaît une violente saignée en Île-de-France, en plus de l’austérité nationale, notre groupe présentait le 14 octobre son rapport pour un plan de sauvegarde des associations.
Une proposition de rassemblement à gauche, refusée par la droite et le FN.

Le point de rupture est proche : c’est le sentiment ces derniers mois de nombreuses associations de terrain, étranglées par la baisse des subventions publiques et forcées à un plan social rampant. C’est pour répondre à ces inquiétudes que notre groupe présentait au dernier
conseil régional son plan de sauvegarde des associations. Les objectifs ? Organiser une conférence régionale annuelle du monde associatif, créer un guichet unique et un guide d’aides aux associations.
Nous avons aussi proposé de multiplier par six le soutien financier régional, avec soutien aux salarié-e-s et aux bénévoles du secteur. Notre plan a été rejeté par la droite régionale, avec 80 voix contre 50 pour, et en l’absence de Valérie Pécresse, symbole du désintérêt de cette majorité pour la question associative.
Avec ce plan nous nous voulions lanceurs d’alerte. A présent, c’est aux 200 000 associations et 2 millions de bénévoles de s’organiser pour contrer les politiques rétrogrades qui freinent le développement social de notre région. Les élu-e-s FDG seront en tout cas disponibles dans les prochains mois pour prendre tout type d’initiative en ce sens !
Céline Malaisé

Signez notre pétition de soutien sur :
https://www.change.org/p/les-associations-franciliennes-en-danger-mobilisons-nous


Finances régionales : la fin de l’égalité territoriale républicaine ?

Manuel Valls l’a annoncé pour 2017 : désormais l’Etat devrait supprimer la dotation versée aux régions, pour la remplacer par une fraction de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Si faire reposer le financement des régions sur une recette dynamique est nécessaire, il est injuste de le faire sur la TVA, impôt qui frappe de plein fouet les ménages les plus modestes et épargne les entreprises. En l’état, se profile une régionalisation à outrance mettant en concurrence les Régions entre elles mais aussi les Régions avec les départements et les communes.
Une fois encore, l’Etat orchestre la mise à mort d’outils républicains de solidarité et de redistribution, au profit d’intérêts régionaux
et d’intérêts privés.
Au niveau national comme en Île-de-France, la bataille pour l’égalité continue !
Jean-Michel Ruiz


Dotation globale de fonctionnement 2017 des lycées publics

Eric Coquerel (élu PG 75) est revenu sur le financement des lycées. Alors que seulement 45% du budget 2016 est consommé, l’exercice 2017 risque fort de voir la situation s’empirer. Alors que les établissements accueillent 10 000 jeunes supplémentaires cette année, la seule
réponse de Pécresse est un budget qui, malgré les artifices, est en baisse. La saignée sera rude notamment pour l’enseignement physique et sportif : il est urgent de s’organiser pour résister à ces coupes !


Nos interventions au Conseil régional :

Point d’étape Budget 2016

Alors qu’au mois d’octobre les deux tiers du budget devraient être consommés, les taux d’investissement dans certains secteurs sont
alarmants : 20% en culture, sports et loisirs, à peine 30% en action sociale et aménagement du territoire. Pour Céline Malaisé (élue PCF 75), c’est d’ores et déjà sur une base austéritaire que se construit le budget 2017...

«Révolution des transports»


Pour cacher les promesses non-tenues, il ne reste à Pécresse que la communication. Fabien Guillaud-Bataille (élu PCF 94) a rappelé
l’augmentation du tarif du Pass Navigo en août, ainsi que les retards d’investissement dans le matériel roulant.

Déchets en Seine-et-Marne


A l’occasion du débat sur la propreté, Sylvie Fuchs (élue PCF 77) a regretté la fin du moratoire empêchant l’enfouissement de déchets en Seine-et-Marne. Pour le FDG, l’iniquité touchant ce département doit cesser !

Violences faites aux femmes


Pour Clémentine Autain (élue Ensemble 93), la droite refuse de voir les violences comme partie prenante d’un système de domination masculine.
Pire, elle les instrumentalise pour cibler une partie de nos concitoyens !
Pour notre groupe c’est insupportable.


JO Paris 2024


Les dérives du sport business sont connues de tous, et la Région doit tout faire pour les combattre. Didier Mignot (élu PCF 93) a rappelé
qu’avec 209 millions de participation notre collectivité peut peser de tout son poids pour des JO exemplaires : éthiques, propres, inscits
dans une perspective durable. Il faut aussi travailler autour de cet événement à l’égalité des territoires, en termes d’emploi et de transports.

Expressions citoyennes


Pour Lamine Camara (élu PCF 91), la vie associative doit rester libre et autonome. Une vision contraire à celle de la droite, qui rêve de mettre
les associations à son service. Ainsi, les associations revendiquant le respect du droit international en Palestine via le collectif BDS  (Boycott, Désinvestissement, Sanction) seront interdites d’aide régionale par Pécresse !

Lutte contre le chômage


Pour Vanessa Ghiati (élue PCF 92), la politique régionale de l’emploi doit nécessairement s’adosser à une politique nationale radicalement
différente, basée sur l’emploi durable et l’accès au crédit pour les PME. Le rapport du groupe PS fait l’impasse sur cette même politique. Au FDG, nous souhaitons exiger des entreprises bénéficiaires des aides régionales, des créations d’emploi effectives.

Aide aux céréaliers


Si en septembre nous avions gagné l’extension de l’aide à l’achat de semences aux petits agriculteurs, utilisateurs de semences fermières, tout
semble fait par la droite pour privilégier le modèle productiviste, tourné vers l’exportation. Pour Jean-Michel Ruiz (élu PCF 95), il est urgent
de changer d’agriculture : c’est un enjeu économique, sanitaire et écologique !


Retrouvez nos élus à la région :
www.frontdegauche-idf.fr
57 rue de Babylone, 75007 PARIS - 01 53 85 68 50

Twitter/ElusFdgCRIdf - Facebook/Elus Fdg Idf
et particulièrement notre élu pour le val d'oise Jean-Michel RUIZ : jean-michel.ruiz@iledefrance.fr