Nice, Bagdad, Munich, Kabul, Alep, Saint Etienne du Rouvray, ce matin Qamichli au Nord-Est de la Syrie, sont notamment touchées par la folie meurtrière en ce mois de Juillet.

Et malheureusement cette triste liste n'est pas exhaustive.

Notre pensée va d’abord aux victimes. Le Front de Gauche Montigny s’associe à la douleur de leurs proches.

La sidération nous frappe. Les mots, quel que soit le sentiment qu’ils expriment semblent toujours en deçà des événements eux-même.

Le temps est aujourd’hui au recueillement et à la solidarité.
L’émotion qui nous emporte ne doit pas être utilisée pour faire accepter de nouvelles mesures de restriction des libertés dont l’expérience a montré que, mortifères pour la démocratie, elles restent inefficaces puisqu'elles ne règlent pas les problèmes de fond qui génèrent ces tragédies de plus en plus nombreuses et violentes.

L'Humain d'abord.

On lache rien!