"Valérie Pécresse veut supprimer les aides aux villes qui respectent la loi SRU et qui veulent continuer à construire du logement pour tous ( 80% des Franciliens sont éligibles à du logement social ).

"Merci" peuvent dire les 630 000 demandeurs de logements en Île de France et les entreprises du bâtiment.

De plus, si un jeune de Bezons ou Sarcelles ne peut pas rester sur la ville où il a grandi car la ville se voit privée des moyens de lui proposer un logement, il ira où ? A Neuilly ou à Enghien?


Avec mes amis du groupe Front de gauche à la Région, nous nous battrons contre cette politique d'exclusion et contre le maintien de "ghettos de riches"."

 

Jean Michel RUIZ, élu Front de Gauche pour le Val d'Oise au conseil régional d'Ile de France