Des milliers de fonctionnaires ont manifesté, mardi 26 janvier, pour leur pouvoir d'achat et contre la réforme du collège tandis que les taxis qui protestaient contre la concurrence des VTC, ont obtenu de Matignon l'ouverture d'une concertation. La CGT a revendiqué la "plus forte mobilisation dans la Fonction publique depuis l'élection de François Hollande", avec "130.000 à 150 000 manifestants" dans l'Hexagone.

L'objectif de réduire de 50 milliards d'euros la dépense publique de 2015 à 2017 a des conséquences catastrophiques pour le service public. Dans tous les domaines, la précarité des agents progresse et la qualité du service diminue. Parrallèlement, 40 milliards sont distribués sans aucun contrôle aux entreprises sous forme de CICE, conduisant à une augmentation des profits mais à nulle création d'emploi ou amélioration des salaires dans le privé.

Stop à la casse des services publics! Les services publics garantissent l'intérêt général : un pays fort contre la division et la barbarie, solidaire face à l'exclusion, responsable face aux enjeux écologiques. Sans eux, c'est l'égalité qui est attaquée, nos enfants et nos ainés, les premiers touchés.


Depuis qu'il est au pouvoir, ce gouvernement poursuit la casse des services publics entamée sous Sarkozy avec leur dégradation puis leur fermeture : hôpitaux et maternité, pôle emploi, réforme du collège, service des impôts, poste, gares, sécurité sociale, pompiers, services de police et de renseignements.. La loi de réorganisation du territoire a introduit la concurrence rompant avec un des fondement de notre République : l'égalité d'accès de tous indépendamment du lieu d'habitation ou du statut social.
Ces mesures affaiblissent notre République, délaissent les citoyens et créent un sentiment d'abandon en particulier dans les milieux ruraux et péri-urbains.

Fonctionnaires et usagers, même combat!
Aujourd'hui fonctionnaires et usagers des services publics craquent. Sans moyens suffisants pour travailler, les fonctionnaires ne peuvent plus assurer correctement leurs missions. C'est pour financer les cadeaux fiscaux aux entreprises du CAC40 par le pacte de responsabilité que les coupes sont organisées dans les services publics.
La qualité de service se dégrade, et recourir au privé coute bien plus cher. Dans le privé comme dans le public, le niveau de vie est en baisse, le temps de travail augmente et les conditions de travail se dégradent.
Parce que les services publics sont le patrimoine de ceux qui n'en ont pas, nous soutenons la défense d'un service public de qualité et de proximité, ainsi que la fin des politiques d'austérité.

C'est grâce à un emploi public renforcé, un statut défendu et des recrutements que les missions du service public, qui n'ont jamais été aussi essentielles qu'aujourd'hui, pourront être assurées.

26-janvier-2016-400x190