forum1

Le Forum européen des alternatives se tiendra à Paris, place de la République, samedi 30 etdimanche 31 mai

Le programme des réunions plénières et ateliers thématiques (cliquez sur le lien ci-dessous)

http://www.forum-des-alternatives.eu/fr/node/8

Le programme du concert de samedi soir 20 heures, place de la République (cliquez sur le lien ci-dessous)

http://www.forum-des-alternatives.eu/fr/node/20

 

L'Europe libérale n'en finit plus de nier la démocratie, les besoins sociaux et le développement écologique, provoquant à juste titre un fort rejet populaire. Du fait même de son architecture économique, l'UE a subit de plein fouet la crise financière de 2008 et en a aggravé les conséquences avec les politiques d'austérité. Les peuples européens ont beaucoup résisté, de plus en plus ensemble, face aux attaques contre les services publics, le droit du travail, contre la démocratie et les droits humains les plus élémentaires.

Le vote du peuple grec en janvier dernier a d'ores et déjà bouleversé le paysage politique. Un bras de fer sans précédent s'est engagé entre le peuple grec et ses représentants, contre les tenants de l'Europe libérale comme Angela Merkel, les forces de l'argent, les banques, les marchés financiers, la Banque Centrale Européenne, le FMI et la Commission européenne.

Après les Grecs, se sont les Espagnols qui viennent d’exprimer avec force le besoin de changement politique dans leur pays. Les résultats des élections régionales et municipales en Espagne sont un signal pour toute l’Europe. Le PP perd 40 % de ses votes et le PSOE 12,5 %: les politiques d’austérité sont sanctionnées une nouvelle fois. C’est la fin d’une époque, celle de la transition post-franquiste, celle du règne du néolibéralisme flanqué d’un système politique bipartisan et corrompu. Les citoyens espagnols ont placé les questions sociales et démocratiques au cœur de leur choix. C’est à la mode en Europe et tant mieux !

 

Lutter et rassembler pour une alternative à l'austérité, en France et en Europe

Notre mobilisation dans toute l'Europe est le meilleur atout pour nos voisins grecs.  La France est un pays clé. Notre peuple a ouvert le débat sur le type de construction européenne il y a 10 ans, en votant non au traité constitutionnel européen.  Aujourd'hui, la France subit des pressions de la Commission européenne pour « accélérer les réformes », et le gouvernement va dans le même sens, avec des coupes budgétaires drastiques, l'ANI et la loi Macron, les privatisations. Les forces anti-austérité doivent devenir assez puissantes pour déjouer les scenarii qui verrouillent les possibilités de changement, comme celui du tripartisme en France.

Avec les grecs, et parce que l'ensemble des peuples européens y ont intérêt, nous voulons construire une alliance de toutes les forces – politiques, sociales, syndicales, intellectuelles – et tous les citoyens qui refusent l'austérité. Nous voulons à la fois « faire bloc », résister, et passer à offensive sur les solutions à la crise, des solutions solidaires, européennes, de progrès social, écologique et démocratique. 

 

Ouvrir un espace de dialogue, rendre visible les solutions

Le Forum européen des alternatives permettra de concrétiser à travers des débats, en plénière et en atelier, cette ambition politique majeure. Le Forum, qui sera une initiative d'une ampleur inédite, est ouvert depuis sa conception jusqu'à sa mise en œuvre, à toutes les forces et citoyens intéressés. Notre objectif : organiser un grand événement politique et populaire avec la participation de plusieurs milliers de personnes, dont une grande partie d'européens, des invités de haut niveau des militants politiques, syndicaux, des mouvements sociaux. Le samedi 30 mai au soir, nous organiserons un grand concert Place de la République à Paris autour du thème "Peuples debout".

 

En savoir plus

http://www.forum-des-alternatives.eu/fr

 

forum2