Le peuple grec vient retrouve sa dignité avec la victoire de Syrisa.

Contre tous les oiseaux de mauvais augure, les Grecs ont affirmé leur souveraineté et montrent qu'il existe une autre voie en Europe que celle de la dictature des marchés et de l'austérité. Ils affirment leur refus de l'extrême droite xénophobe et raciste et affirment leur volonté d'une Grèce de justice sociale et de solidarité.

Cette victoire ouvre la voie du changement en Europe.

François Hollande a raté le rendez-vous de l'histoire d'une réorientation de la construction européenne en 2012 ; l'espoir désormais vient d'Athènes.

Nous appelons tous les Ignymontaines et les Ignymontains à soutenir le peuple grec et son gouvernement, et à se saisir de ce moment pour porter des solutions alternatives aux politiques nationales austéritaires et à la construction européenne actuelle.

En France, c'est possible aussi. Toutes les forces anti austérité de gauche et écologiste doivent se rassembler pour construire une alternative politique sociale et écologique dans notre pays.